vr-porno.fr

Porno en réalité virtuelle et augmentée

Le Virtuel est devenu, dans les médias, synonyme de numérique et immatériel. La “réalité virtuelle” est facilitée par les progrès technologiques, puisqu’elle se construit à l’aide d’une simulation informatique interactive

Réalité augmenté: concept et développement dans le milieu du X

Introduction

Un mouvement général de virtualisation affecte aujourd'hui non seulement l'information et la communication mais aussi bien les corps, le fonctionnement économique, les cadres collectifs de la sensibilité ou l'exercice de l'intelligence.

La virtualisation atteint même les modalités de l'être ensemble, la constitution du "nous" : communautés virtuelles, entreprises virtuelles, et même plaisir sexuel virtuel ! ... Quoique la numérisation des messages et l'extension du cyberespace jouent un rôle capital dans la mutation en cours, il s'agit d'une vague de fond qui déborde amplement l'informatisation.

Un monde virtuel est un monde créé artificiellement par un logiciel informatique et pouvant héberger une communauté d'utilisateurs présents sous forme d'avatars ayant la capacité de s'y déplacer et d'y interagir1. La représentation de ce monde et de ses habitants est en deux ou en trois dimensions.

Ce monde peut simuler le monde réel, avec ses lois physiques telles que la gravité, le temps, le climat, la géographie ou tout au contraire être régie par d'autres. Les lois humaines peuvent également être reproduites. La communication entre les utilisateurs se fait le plus souvent sous forme de texte.

Depuis l’apparition de la technologie de la réalité virtuelle, les chercheurs se sont intéressés particulièrement à l’interaction 3D qui peut être considérée comme la composante motrice de tout système interactif. En effet, l’interaction donne une meilleure sensation d’immersion et un sentiment d’être réellement dans l’univers virtuel notamment dans le monde del’erotisme. Dans cet article, nous proposons une revue des techniques d’interaction 3D utilisées par la communauté de réalité virtuelle. Nous présentons par la suite un bilan sur l’état actuel de la recherche dans le domaine de l’interaction 3D ainsi qu’une nouvelle voie à explorer pour interagir facilement et efficacement avec des environnements complexes.

Plusieurs descriptions du monde virtuel ont été réalisées. Ces définitions sont basées sur l’interaction entre utilisateur et environnement virtuel à l’interface d’une machine informatique.

Quelques Définitions

Le Triangle BURDEA

Description du monde virtuel réalisée par le Professeur Grigore Burdea. Cette définition basée sur un triangle appelé le triangle de Burdea dont les sommets représentent les bases du monde virtuel qui sont l’immersion, l’imagination et l’interaction.

L'immersion

L'immersion ou état immersif est un état psychologique où le sujet cesse de se rendre compte de son propre état physique. Il est fréquemment accompagné d'une intense concentration, d'une notion perturbée du temps et de la réalité. Le terme est largement répandu dans le milieu de l'informatique, de la réalité virtuelle, et des jeux vidéo.

L’interaction

L’interaction représente l’état d’âme de l’utilisateur de la réalité virtuelle. Grâce à des technologies issues de la simulation et de la télé opération, il est aujourd'hui possible d'entrer en contact physique avec des objets du monde virtuel n'existant que dans la mémoire des ordinateurs.

L'imagination

A l’aube du vingt-et-unième siècle, la Réalité Virtuelle (RV) révolutionne déjà la façon dont nous voyons, percevons et analysons le monde qui nous entoure.

La technologie de la RV nous permet de réaliser tout cela et même encore plus. Cette Réalité virtuelle représente alors la nouvelle technologie basée sur l’imagination et le développement qui nous permet d’effectuer des tâches que nous ne pouvons pas accomplir habituellement dans le monde réel. Une deuxième simulation du monde virtuel est basée sur le cube AIP.

Le cube AIP

Inventé par David Zeltzer, chercheur à Massachusetts Institute of Technology, représente ainsi l’environnement de la réalité virtuelle.

Le centre du cube représente la réalité virtuelle entourée par les principaux axes qui représentent l’autonomie, l’interaction et la sensation de présence.

Autonomie

L’autonomie est définie par la capacité d’un système informatique à interagir avec son environnement. L’autonomie peut avoir des niveaux. Le niveau 0 est le niveau auquel la machine est seulement capable d’afficher des image fixes, il s’agit d’un niveau appelé passif

Le niveau supérieur, niveau 1, est un niveau caractéristique de l’intelligence artificielle.

Interraction

En RV, les utilisateurs ont besoin d’interagir avec les objets qui composent le monde virtuel. Une technique d’interaction désigne la méthode qui permet d’effectuer une tâche d’interaction dans un environnement virtuel.

Le développement de l’interaction entre machine et utilisateur ne cesse d’augmenter. Au niveau 0 la machine est programmée pour effectuer des taches sans l’intervention de l’utilisateur. Au niveau 1, l’utilisateur peut interagir et effectuer des modifications des données à traiter ou déjà traité en se basant sur l’intelligence artificielle de la machine.

Informatique est la science du traitement de l'Information, l'IA s'intéresse à tous les cas où ce traitement ne peut être ramené à une méthode simple, précise, algorithmique.

Présence

La présence de l’utilisateur pour piloter la machine et introduire le nombre d’information traiter dans le but de créer la réalité virtuelle est nécessaire. L’utilisateur peut interagir avec le milieu extérieur avec ses sens d’où la nécessité de créer des simulations du monde réel.

La programmation en réalité virtuelle nécessite la connaissance de nombreux outils informatiques tels que les langages orientés objet, les systèmes temps réel, réseaux, langages de modélisation. Tout le monde virtuel est basé sur des simulation de notre monde et jamais on ne peut le créer sans recours à nos sens.

Les techniques de la réalité virtuelle

La réalité virtuelle est un domaine révolutionnaire, autrefois, ce domaine était seulement basé sur la machine informatique, aujourd’hui sur d’autre technologies révolutionnaires. On trouve comme exemple la réalité augmentée et les lunettes 3D.

La réalité augmentée

La réalité augmentée désigne les systèmes informatiques qui rendent possible la superposition d'un modèle virtuel 2D ou 3D à la perception que nous avons naturellement de la réalité et ceci en temps réel. Elle désigne les différentes méthodes qui permettent d'incruster de façon réaliste des objets virtuels dans une séquence d'images.

La réalité augmentée peut être considérée comme une interface entre des données « virtuelles » et le monde réel.

Pour être plus clair, elle doit, pour nous, avoir les trois caractéristiques suivantes qui sont, combiner le monde réel et des données virtuelles en temps réel, être interactif en temps réel et utiliser un environnement en 3D (parce nous vivons dans un monde en 3D).

Depuis un an environ, de nouveaux appareils semblent devenir des interfaces prometteuses pour la réalité augmentée. Les lunettes sont évidemment à l’honneur depuis que Google a lancé ces Google Glass.

L’industrie du film pour adultes a toujours embrassé (sans jeu de mot) les nouvelles technologies très rapidement, dans un milieu où la concurrence est de rigueur. La réalité virtuelle ne pouvait donc échapper à ce phénomène et des initiatives dans le domaine du film porno en 3D et à 360 degrés (ou presque) sont déjà disponibles en ligne, mais cela restait plutôt confidentiel et souvent payant.

VR Toys: un sextoy pour la réalité

Les hommes ont toujours rêvé de vivre leurs fantasmes dans des mondes virtuels… Le rêve est devenu réalité.

L’année 2016 est l’année par excellence de la réalité virtuelle. Alors que la première génération de casques commence peu à peu à faire son apparition (du HTC Vive à l’Oculus Rift, en passant par les PlayStation VR, Samsung Gear VR ou le Google Cardboard), de nouveaux usages se font jour.

A l’image du sexe en réalité virtuelle et de cette combinaison venue tout droit du Japon.

"IllusionVR" est un sex-toy développé, il propose de vous faire vivre une expérience charnelle, en totale immersion dans un monde virtuel.

Une fois reliée à votre casque de réalité virtuelle (en l’occurrence un Samsung Gear VR), un sex-toy pour homme s’occupe de votre phallus pendant qu’un autre est censé reproduire les seins d’une femme. Une expérience exceptionnelle !

D’autre sex-toys permettent également d’établir des relations sexuelles virtuelles via internet grâce à des flashlight connecté USB d’une part et un dildo connecté USB aussi du côté de votre partenaire pouvant vous donner des sensations agréables et du pur plaisir.

Les lunettes de la réalité virtuelle

La création et le développement du monde virtuel a accéléré le développement des outils permettant d’atteindre ce monde virtuel. On trouve différents type de lunette tel que les lunettes pour anaglyphes, les lunettes polarisantes et les lunettes à occultations les plus développées.

Les lunettes pour anaglyphes sont des lunettes bicolores permettent la vision des anaglyphes. Les couleurs des filtres sont toujours complémentaires. Elles sont faites de filtres de gélatine ou de film coloré de qualité, et existent en : vert / magenta, bleu / jaune, rouge / vert, orange / bleu, rouge / cyan, rouge / bleu. Elles permettent l'observation des anaglyphes sur papier, sur les écrans d'ordinateur, de cinéma ou de télévision.

En ce qui concerne les lunettes polarisantes, elles servent essentiellement à l'observation des images stéréoscopiques projetées en lumière polarisée sur un écran métallisé.

Ces lunettes assurent, pour un assez faible coût, une vision de grande qualité, préservant toutes les couleurs.

Les plus développées sont les lunettes à occultations. Elles font appel à la technique des cristaux liquides. Ce type de lunettes est adapté à la vidéo en relief et aux salles non équipées d'écrans stéréoscopiques métallisés. Le projecteur ou le téléviseur émet alternativement à une cadence rapide, l'image destinée à l'œil droit, puis celle destinée à l'œil gauche. Le confort avec ces lunettes est excellent, surtout en grande salle.

Les films pornos en VR sont actuellement disponibles sur tous les casques de réalité virtuelle y compris les casques smartphone-based comme le Gear VR ou le Cardboard.

Interaction avec réalité virtuelle

L’interaction 3D donne aux utilisateurs le pouvoir de réaliser différentes tâches au sein d’un monde virtuel. Une tâche peut être définie comme la fonction que l’utilisateur exécute à un moment donné. Le résultat de l’exécution de cette fonction se traduira par les changements de l’état du système dans lequel l’utilisateur évolue. Nous pouvons définir l’interaction en RV comme la traduction des actions des utilisateurs dans le monde réel en des tâches spécifiques dans l’espace virtuel.

En effet, les chercheurs tentent de plus en plus de reproduire dans un environnement virtuel des gestes identiques à ceux de la vie quotidienne. Par exemple : se déplacer pour dé- couvrir un lieu inconnu ou pour aller dans un endroit bien précis, toucher, prendre ou manipuler des objets. Pour chacun de ces gestes, plusieurs techniques spécifiques ont été développées ces dernières années.

Malgré le grand nombre des techniques de sélection et de manipulation existantes aujourd’hui, la conception et la modélisation d’une technique d’interaction 3D efficace reste un problème de recherche très important auquel les chercheurs essaient de répondre.

La réalité virtuelle est une technologie encore jeune.

Il y a par conséquent beaucoup de limites qu’il n’est pas encore possible de dépasser. Cependant, elle a l’avantage de se développer rapidement et dans tous les secteurs d’activités. Les applications potentielles dans le secteur de l’industrie sont le design de produits, l’entraînement, le prototypage rapide, la planification et le contrôle des processus de fabrication. D’autres applications alternatives sont proposées par des entreprises comme la visualisation de données et de flux. Grâce à toutes ces opportunités, il est possible d’améliorer considérablement la qualité de formation des ingénieurs ou encore la réduction des coûts pour certains prototypes. Sans parler du gain de temps que peuvent apporter ces approches.

Aujourd’hui, il existe différentes techniques d’interaction 3D. Chacune d’elles est dédiée à une des quatre tâches de l’interaction, mais sans être rattachée à une application particulière. Dans la plupart des cas, l’interaction est traitée d’un point de vue général et la technique utilisée cherche à accomplir une tâche d’interaction sans prendre en considération les exigences de certaines applications, qui exploitent la réalité virtuelle et augmentée pour pouvoir interagir avec des environnements très complexes (virtuels ou réels augmentées) comme la télé opération par exemple. Pour ces différentes les techniques d’interaction existantes ne peuvent pas être utilisées à l’état brut pour interagir dans des environnements complexes.